Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2016

TAFTA : COMMUNIQUE DE GERARD CHAROLLOIS

Gerardcharollois2017 .fr

www.ecologie-radicale.org

 

communiqué : Le traité transatlantique sur le commerce et la domination des tenants du libéralisme économique.

 

Dans le plus grand secret, la Commission Européenne et le gouvernement des USA, négocient un traité commercial visant à libéraliser les échanges entre l’Europe et les Etats-Unis.

Les documents déjà élaborés ne doivent pas être divulgués aux citoyens. Seuls les députés européens peuvent en prendre connaissance, sur place, dans une pièce sécurisée, sans fenêtre. Il leur est interdit de prendre des copies de ces documents dont ils ne peuvent pas porter le contenu à la connaissance des tiers.

Ces précautions stimulent la suspicion légitime des citoyens qui commencent à appréhender la dérive de sociétés de moins en moins démocratiques, parce que de plus en plus soumises à la loi du profit des multinationales.

Ne doutons pas que ce traité sera plus favorable aux intérêts des puissances d’argent qu’à ceux de la nature et de la santé.

L’économie, le commerce exercent un pouvoir sournois, insidieux, délétère sur le monde.

Or, l’économie n’a jamais été le socle fondateur d’une civilisation et l’erreur des pères de l’Europe est d’avoir choisi le chemin du Marché, pour édifier un Etat fédéral qu’il aurait fallu bâtir sur la culture, les valeurs, le politique, les citoyens. Le commerce et la monnaie pouvaient suivre.

 

Que les pays collaborent pourle bien public, que des instances supra-nationales édictent des normes en faveur de la sécurité, de la santé, de la protection de la nature, que l’on élève au-dessus des particularismes locaux des solidarités sont des aspirations souhaitables.

Présentement, les peuples se recroquevillent,  par réflexes nationalistes, parce qu’on les abusent et les soumet aux diktats des firmes.

Non, à un traité qui imposerait le bœuf aux hormones, les OGM et biocides  de MONSANTO, le poulet chloré, l’exploitation, en France, des gaz de schistes, par les compagnies Américaines.

Non, au naufrage d’une civilisation gangrénée par le mercantillisme,  ce poison à la fois physique, pour la planète et moral pour l’humain rendu addictif à la cupidité insatiable.

En toute hypothèse, il convient d’exiger la libre information des citoyens et le respect de la démocratie.

Un éventuel traité devrait être soumis à référendum.

           Gérard CHAROLLOIS

TEL 06 76 99 84 65 

 

21/04/2016

Une force pour le VIVANT

Une-Force-pour-le-Vivant-15-octobre-pg1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Unissons-nous pour faire gagner le vivant."

 

Voici dans sa presque totalité l'appel de Gérard Charollois à tous les partis écologistes de France

"L’écologie est la  seule idée neuve qu’ait produit la seconde moitié du 20ème siècle.

Issue d’une science des relations entre les espèces et avec leurs milieux, cette pensée vise à réconcilier l’humain avec la faune, la flore et plus généralement la nature.

Sa jeunesse explique que l’écologie soit plurielle.

Avec la CONVENTION VIE ET NATURE, nous assumons une pensée écologiste, mais ne prétendrons jamais être les seuls à détenir une vérité indépassable. [...]

La diversité, les nuances, les échanges enrichissent.

Ainsi, il est vivifiant, pour le grand et noble débat des idées, qu’existent un parti EELV, un Mouvement des Ecologistes Indépendants, une Alliance des écologistes indépendants et autres.

 

Ces structures sont d’ailleurs susceptibles d’évoluer, de refonder de nouvelles forces car, un parti n’est jamais qu’un instrument au service d’une idée.[…]

Le problème est que la présence de cinq ou six candidats se réclamant de l’écologie, dans une quelconque circonscription, confine au grotesque et discrédite notre famille de pensée.

Sachons cultiver un pluralisme indispensable, lorsqu’il correspond à un débat de fond et soyons vigilants à ne pas offrir à nos ennemis des divisions, sources d’affaiblissement.

 

Pour faire gagner le vivant, faire reculer les lobbies de la mort, notre unité s’impose.

Aussi, j’invite ceux qui veulent agir, à demeurer des leaders d’opinion, à conserver leurs chères présidences, mais à le faire dans une démarche collective dans laquelle ils auront toute leur place.

Sachons, à la fois, cultiver la diversité des pensées et des talents et l’unité d’action sans laquelle perdure l’impuissance.

J’écris ces lignes car, je sais que nos ennemis redoutent ma candidature et notre initiative de constituer une Force Pour Le Vivant.[…]

 

Le mouvement politique que nous constituerons, en octobre prochain, cette FORCE POURLE VIVANT, tend ainsi une main fraternelle à tous les partis poursuivant des buts proches des nôtres.

L’écologie est une idée qui doit féconder la société, relever les défis, sauver la biodiversité, élever la condition animale, faire passer l’humain avant l’argent.

La société est en attente de cette voix novatrice.

Pour l’heure, la faiblesse des hommes fait que des leaders prétendus écologistes se sont « vendus » au pouvoir actuel, sans obtenir ni l’arrêt des tirs de loups, ni l’abolition de la corrida, ni l’abandon de l’aéroport VINCI de NANTES.

 

Malheur à une grande idée lorsqu’elle s’incarne dans de trop petits hommes !

Tout est à reconstruire sur des bases fortes, claires, précises, à la fois exigeantes d’un point de vue éthique et très concrètes dans les conquêtes politiques.

Unissons-nous pour cette tâche exaltante !"

 

  Gérard CHAROLLOIS

TEL 06 76 99 84 65

CONVENTION VIE ET NATURE