Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2014

REUNION DE RENTREE POUR LA JOURNEE DU PATRIMOINE NATUREL

LA MOBILISATION CONTINUE....21 SEPTEMBRE 2014

La Provence 28 sept 2014.jpgC'est dans une ambiance amicale, et chaleureuse que la  réunion du dimanche 21/09/2014 s'est déroulée.

Le matin, après un accueil et une présentation des participants, des discussions se sont engagées sur les sujets d'actualité qui tiennent à coeur, à ces militants de la cause animale, notamment:

 - Comment faire connaître les actions de l'ASPAS; en distribuant des brochures chez les vétérinaires, dans les salles d'attente publiques, telles que dans les hôpitaux, les gares, etc...

La déléguée ASPAS MJ Durand entreprend  la diffusion de l’expo LOUP, pour les enfants auprès des professeurs des écoles  du secteur. Elle souhaite que d’autres adhérents  suivent son exemple

 

 - Comment réduire la prolifération des chats: en agissant auprès des municipalités, afin qu'elles lancent des campagnes d’information et de  stérilisation.

MJ Durand pour sa part déplore que la loi sur l’identification des animaux ne soit pas appliquée. 

Le Clan va entreprendre une action pour que devienne obligatoire la stérilisation des chats  aussi bien que  des chattes.

 

En fin de matinée, Jean-Marc Roubaud, maire de Villeneuve,  a fait l'honneur de sa présence à cette assemblée très sensible à l’intérêt qu’il porte aux animaux. Une question lui a été posée : s'il était possible de déclarer Villeneuve ville anticorrida, ou à défaut, ville amie des animaux. Pour le moment et malgré l'insistance de Claire Starozinski, J.M Roubaud préfère déclarée sa commune "ville amie des animaux", plutôt que "ville anticorrida".

 

Le douloureux problème des animaux maltraités a été évoqué. Les expériences des personnes ayant été confrontées à des situations insoutenables dans lesquelles vivaient des animaux, chiens, cheval, etc… ont révélé qu’il est très difficile d’agir efficacement dans certains cas. Cela est dû au peu d’intérêt que portent les pouvoirs public aux souffrances des animaux. Il y a beaucoup de travail à faire….

 

 

Le repas partagé fut comme d’habitude fut très convivial. L'après-midi, les dévoués bénévoles Sylvie et Dédé, sont venus parler de leurs pensionnaires  et ont passé des diaporamas, sur les animaux qu'ils recueillent et qu'ils soignent chez eux. Par la volonté de ses membres, le CLAN a décidé de continuer à les aider.

 

Une réunion  qui a enchanté les participants avec des projets  de travail concrets  que les membres du CLAN et plus généralement de la délégation  ASPAS vont s’efforcer de mettre en œuvre.

21 septembre.jpg

Les commentaires sont fermés.