Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2011

Toute la vérité sur la prolifération des sangliers ...

TOUTE LA VERITE SUR LA PROLIFERATION DES SANGLIERS

 

Il n’y avait pratiquement pas de sangliers dans le Midi de la France début et milieu du vingtième siècle. Les constatant pratiquement en voie de disparition les chasseurs décidèrent d’épargner les femelles. Ainsi des familles de sangliers purent se reconstituer.

Mais les populations n’étaient pas assez nombreuses pour assouvir le plaisir de tuer des nouveaux chasseurs !

Ils effectuèrent donc des croisements entre sangliers et truies (femelles cochons) ils les firent se reproduire. Ces animaux d’élevage ne sont pas farouches, ils ne craignent pas les humains, ni les chiens ; qui leur sont familiers, et pour cause !

Rappelons que le sanglier authentique ( Suif scrofa scrofa) possède 36 chromosomes, alors que les « cochongliers » ou sangliers d’élevage en ont 37 ou 38 . Seul un test réalisé à partir d’un prélèvement sanguin peut déterminer de quelle catégorie il s’agit.

 

Le cochonglier est une race mutante à reproduction débridée. De plus les chasseurs ont pratiqué l’agrainage qui consiste à nourrir quotidiennement les cochongliers. Cela a augmenté encore la fertilité des femelles

 

Ces hybrides sont une menace pour la biodiversité ils représentent une véritable pollution génétique qui va faire disparaître totalement le sanglier authentique.

 

Les nouveaux sangliers sont devenus un véritable danger sur les routes, ils provoquent d’énormes dégâts dans les cultures et dans les jardins comme il est mentionné dans divers articles de presse.

 

Mais que font-les chasseurs entièrement responsables de cet état de fait  à part d’aider les propriétaires à mettre des barrières électriques pour éradiquer cette prolifération insoutenable ? Chasser davantage ?  Toute l’année  peut-être ? Confisquer un peu plus la nature à celles et ceux qui aiment s’y promener en toute quiétude et sans danger ? Sans la menace bien réelle des fusils de chasse ?

La nature appartient à tout le monde et pas uniquement aux chasseurs.

 

Arthur notre mascotte était-il un sanglier authentique ou un "cochoglier "Arthur.jpg

Commentaires

J'ai percuté de nuit un sanglier sur une route départementale de l'ardèche. Montant des dégats environ 2000 euros avec franchise à ma charge
les assurances et les pouvoir public devraient reagir pour nous défendre contre ce fléau en demandant une réelle régulation du nombre de sanglier et autre gibier
Amménager "avec le financement des chasseurs", des tunnels sur les passages connu du gibier afin de limiter le risque de collision

Écrit par : Lebrun | 14/02/2012

Je suis vraiment désolée de ce qui vous est arrivé. Oui les assurances devraient prendre en charge les dégâts occasionnés par les "cochongliers" mais tout d'abord on devraient sanctionner les chasseurs responsables en premier lieu de cette prolifération anormale de ces animaux d'élevage !!!!
Quant à la mise en place de tunnels sur les passages connus des animaux sauvages, cela serait une chose merveilleuse pour les automobilistes comme pour les animaux qui ont eux aussi le droit de vivre !!!!!

Écrit par : Aurore de Provence | 14/02/2012

Les commentaires sont fermés.